Archives mensuelles: avril 2017

Uncategorized

Toulouse rend hommage à ses victimes du terrorisme

Cinq ans après les attentats perpétrés par Mohamed Merah, des cérémonies se sont tenues dans la Ville Rose pour se souvenir des sept vies fauchées, dont trois enfants juifs, par le «tueur au scooter». L’émotion était sur tous les visages ce dimanche matin, dans la cour de l’école juive Ohr Torah (ex-Ozar Hatorah), à Toulouse. Près d’un millier de personnes se sont réunies pour se recueillir en présence du ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux, de la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, ou encore du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc. Si ce dernier n’a pas pris la parole, Bruno Le Roux a tenu à rendre hommage à Myriam Monsonego, Jonathan, Gabriel et Arieh Sandler, assassinés par Mohamed Merah sur ces mêmes lieux le 19 mars 2012. «Aujourd’hui, cinq ans après, la douleur et l’effroi demeurent en nous. Ils n’ont pas disparu, ils ne se sont pas apaisés avec le temps. Cinq ans après la tragédie, il est impossible d’oublier», a-t-il assuré. «Quand un juif est pris pour cible, chacun doit craindre pour sa vie. L’antisémitisme n’est pas un problème juif: il est notre problème à tous. La haine des juifs et la haine de la France, c’est toujours la même haine.» Dans son discours, le ministre de l’Intérieur n’a jamais voulu prononcer le nom de l’auteur de ces actes à la demande de la communauté juive. Les larmes aux yeux, Franck Touboul, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) Midi Pyrénées avait demandé au ministre de «priver de noms ceux qui nous ont privés de vie.». «Jamais, jamais il n’y aura de refuge sur le sol national pour les terroristes qui s’en prennent à nos enfants, à nos proches, à nos amis, à nos policiers et à nos soldats. Jusqu’au dernier, nous les traquerons. Jusqu’au dernier, nous les jugerons», a répondu Bruno Le Roux.

News

Ne plus avoir peur en avion

La phobie de l’avion toucherait environ 20% de la population, selon le Centre de Traitement de la Peur en Avion basé à Paris. Après la mise en place de stages pour aider à combattre la peur de l’avion, le centre va plus loin en lançant la version française de Sky Guru. Créée par un israélien, cette application mobile détecte et décrypte tout ce qu’il se passe durant un vol. « Bruits, manœuvres : l’application va expliquer aux passagers en temps réel ce qu’ils sont en train de subir, explique Xavier Tytelman, fondateur du Centre de Traitement de la Peur en Avion. C’est comme si le passager était accompagné d’un pilote de ligne durant son vol ». Décryptage en temps réel Avant de décoller, l’utilisateur doit d’abord entrer dans l’application des informations sur son vol. « Sky Guru va ensuite récupérer toutes les données météorologiques pour savoir avec précision à quel moment il y aura des orages, du vent, de la pluie. L’application va également télécharger le parcours qu’effectuera l’avion, détaille Xavier Tytelman. A partir de ces informations, elle pourra expliquer au passager ce qu’il va se passer durant son vol. On le voit dans nos stages contre la peur en avion, les personnes ont besoin de savoir ce qu’il va leur arriver. Si on leur dit – le vol sera de 90% de temps calme mais il y aura dix minutes de turbulences à tel moment – , ils vivent mieux la situation, car ils sont prévenus ». Les bruits et les mouvements Une fois en vol et en mode « avion », l’application va se servir des capteurs du téléphone pour continuer à fournir des informations en temps réels. Sky Guru utilise le GPS, les capteurs de mouvement et de bruit du smartphone pour analyser la situation et expliquer au passager ce qu’il vit. « Les virages, la sortie des volets ou encore la rentrée du train d’atterrissage : les bruits sont multiples, avoue Xavier Tytelman. L’application va donc prévenir et expliquer les mouvements « . Lire plus sur le site spécialisé: Peur de prendre l’avion.