Découvrez le chateau de Glamis

Lors d’un voyage en Ecosse, la semaine dernière, j’ai découvert le château de Glamis : une assertion sans intérêt si je n’explique pas ce qu’est ce lieu ni comment je l’ai exploré. Je l’ai en effet tout d’abord découvert depuis la voie des airs, lors d’un vol en hélicoptère qui m’a permis de l’admirer sous toutes les coutures. Puis je suis allé l’explorer à pied, car le lieu méritait bien de l’être : il est après tout rien de moins que le décor de Macbeth et la demeure familiale de feue la reine-mère. Le château de Glamis fut en effet la demeure de famille d’Elizabeth Bowes-Lyon (feue la reine-mère, donc), où elle donna le jour à la princesse Margaret. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le lieu s’enorgueillit d’une riche collection d’histoires terrifiantes. C’est d’abord, comme je l’ai dit, le cadre de Macbeth, la tragédie de Shakespeare. Le vrai Macbeth était en effet comte de Glamis. Quant à la tache de sang qui macule le sol dans la chambre de Malcolm, elle serait due à Malcolm II, roi dont les chroniques relatent le meurtre à Glamis en 1034. L’hôte le plus célèbre du château est le monstre de Glamis, un enfant à l’aspect si terrifiant que sa famille le tenait enfermé dans un appartement. Celui-ci fut d’ailleurs muré après son trépas. On parle aussi d’une autre pièce condamnée : un seigneur de Glamis avait voulu y jouer aux cartes un dimanche, jour du Seigneur. Un étranger se présenta et proposa une partie. C’était, dit-on, le diable. Ce fut peut-être dans cette pièce que des membres de la branche locale des Ogilvy furent enfermés : ils y moururent de faim. Parmi les fantômes du lieu, on peut encore évoquer la Dame grise, qui hante la chapelle. Quant à la Dame blanche, il s‘agirait d‘une femme appartenant à la famille des maîtres du lieu, qui fut accusée de sorcellerie et brûlée vive au XVIe siècle. C’est sans doute en fin de compte l’un des édifices les plus sanglants et les plus hantés de cette planète ! Je n’y ai cependant vu aucun fantôme lors de ma visite. En fait, que ce soit depuis le cockpit de l’hélicoptère ou depuis le sol, est au contraire très agréable : avec ses tourelles et ses créneaux de grès rouge, le château a plutôt un air romantique, surtout quand on le découvre à la lumière dorée du soleil couchant ! Suivez le lien pour obtenir le contact de ce prestataire de baptême en hélicoptère.

Les commentaires sont fermés.