L’intellectualisation des devises de Henry Beecher

À l’époque où Henry Ward Beecher était accusé d’adultère, il était probablement le ministre le plus célèbre d’Amérique. Ses sermons honnêtes étaient en fait une fissure bien définie dans la rhétorique de l’époque basée sur la flamme et le soufre. L’approche unique de Beecher sur «l’évangile de l’amour» a enseigné que la ressemblance réelle du Christ était inconditionnelle – une idée d’avantage réducteur dans l’Amérique du XIXe siècle. Beaucoup de gens ont afflué pour le savoir communiquer à l’église de Plymouth chaque dimanche. Tandis que sa partenaire Eunice donnait naissance et élevait leurs 15 enfants, Beecher était également actif. Le prédicateur charismatique a été harcelé par des rumeurs non prouvées de filiation sexuelle tout au long de sa carrière, qui comprend des liaisons avec la poète Edna Dean Proctor et sa voisine Chloe Seaside, cette dernière ayant prétendument un bébé au petit illégitime de Beecher. La situation qui finirait par être son problème, comment – à tout moment, était avec sa paroissienne Elizabeth Tilton. Elizabeth était l’épouse de l’ami proche de Beecher, Theodore Tilton. Leur badinage aurait commencé en octobre 1868 lorsque Mme Tilton «se rendit» aux publicités de Beecher après avoir eu une «longue résistance éthique». Beecher l’a convaincue que leur amour était «pur» et par conséquent elle est restée «impeccable et chaste» dans les globes oculaires de Dieu. Il va sans dire que ce sont des conneries «pures»: la Bible que Beecher étudie chaque dimanche ne contient aucune disposition pour la «pureté de l’amour» si elle parvient à condamner l’adultère. Pourtant, ses doux rien ont fonctionné sur elle. . . au moins pour un temps. Mme Tilton a avoué ses péchés à son épouse en 1870. Même si Théodore a pardonné à Beecher, il avait du mal à maintenir l’affaire une clé. Maris et femmes d’ailleurs, tous ceux qui ont découvert l’événement n’étaient pas mécontents. Les droits légaux des femmes recommandent que Victoria Woodhull était vraiment une directrice du mouvement Free Adore.5 «Free Lovers» cherchait à libérer les femmes de votre «esclavage sexuel» des mariages sans amour, et ils ont été intensément critiqués par les chefs religieux pendant le jour-qui comprend par Beecher. À l’oreille de Woodhull, les sexcapades de Beecher sonnaient de manière suspecte, tout comme les mesures de tout Free Enthusiast enfermé, et non celles d’un prédicateur soutenant la fiabilité de votre organisation sociétale de relation. La vérité est que Woodhull le possédait sur une grande autorité que Beecher possédait après avoir appelé en privé le mariage «le sérieux de l’amour». La preuve de son acceptabilité était la munition que les fans totalement libres sont essentiels pour accepter un terrain éthique élevé dans le débat public plus que les privilèges des femmes. Woodhull a promu les ébats de Beecher dans un conte de journaux en octobre 1872, dans l’espoir de dénoncer le ministre comme étant un hypocrite. Bedlam s’ensuivit. Mme Tilton a rétracté sa zone dans l’histoire, déclarant qu’elle n’avait pas couché avec le ministre. (Elle s’est séparée de son mari, bien que pas en raison de l’adultère, elle a insisté.) Beecher a été disculpé avec une enquête avec la chapelle de Plymouth; Mme Tilton a été excommuniée exactement dans la même chapelle.

Les commentaires sont fermés.