Séniors et clandestins

Les services spécialisés de la Direction de la police aux frontières (DCPAF) ont démantelé un important réseau d’immigration clandestine piloté depuis une école de commerce parisienne. Près de soixante policiers en civil de l’Office central pour la répression de l’immigration irrégulière et de l’emploi des étrangers sans titre (Ocriest), ont procédé, ce lundi, à quatorze perquisitions simultanées à Paris, en banlieue et en Ardèche rapporte le Figaro. Objectif de l’opération préparée depuis près d’un an : démanteler un des plus importants réseaux d’immigration chinoise clandestine. Au centre de la filière, une école de commerce du XVème arrondissement de Paris. L’établissement délivrait simplement de faux dossiers d’inscription afin de recruter de jeunes chinois candidats à l’exil. En échange de sommes comprises entre 2800 et 4200 euros, ces derniers pouvaient acquérir le statut d’« étudiant », et ainsi obtenir des titres de séjour pour une durée allant de un à trois ans. Depuis 2013, entre 500 et 1000 chinois, essentiellement des hommes d’une vingtaine d’années, auraient pu s’installer en France grâce à cette filière. Le directeur de l’école, chef présumé du réseau, encourt jusqu’à sept ans de prison.

Les commentaires sont fermés.